Menu

Le designer du mois de février – DerHolle

Le designer du mois de février – DerHolle

Entrez dans la galerie DerHolle et vous comprendrez pourquoi Matthias est le designer du mois de février. Style, personnalité, thèmes spécifiques… Rien de manque.

 

Nom : Matthias Holländer

Âge : 35 ans

Domicile : Bonn

Profession : Illustrateur

Logiciel : Adobe Photoshop CC

Matériel : Wacom Companion 2

Sur Spreadshirt depuis : 2017

Waou ! Les illustrations de ta galerie DerHolle sont magnifiques. Qu’est-ce que tu fais d’autre ?

Ça me fait plaisir d’entendre que mon style vous plaît. J’illustre entre autres des livres et des jeux. Ça va de la conception complète de jeu de société, y compris la mise en page des règles, à l’illustration de livres pour les jeunes, en passant par l’enseignement en tant que conférencier. Mon job en tant qu’indépendant est assez vaste.

À côté des contrats que je décroche, je me réserve aussi du temps pour mes projets et j’alimente régulièrement mon bloc de croquis avec de nouveaux dessins. En ce moment, je travaille sur des images pour la prochaine exposition Zoom Bonn sur le thème de Beethoven. N‘hésitez pas à venir en mai !

C’est noté ! En regardant ta galerie, on voit que tu aimes les cocktails et les burgers. D’où te viennent ces passions ?

En plus du dessin, la cuisine est l’une de mes activités préférées. C’est amusant de combiner deux passions. En plus, pour l’une d’elles, je ne risque pas de mettre trop de sel 😉 C’est comme ça qu’est née l’idée des recettes illustrées et des hamburgers hors du commun. L’idée des recettes de cocktails est de mes amis.

Quel est ton hamburger préféré ?

Le « Black Bean Burger » végétarien avec pain complet, roquette, oignons à la bière de malt, tomates cerises, crème aigre à la menthe et cheddar.

Tu as toute une série d’illustrations d’animaux en voie d’extinction voire disparus. Qu’est-ce qui t’as fait choisir ce thème ?

Dans son livre « Last Chance to see », Douglas Adams a écrit un texte émouvant sur le dodo sans ailes qui n’a sûrement pas ému que moi.

Avec mes illustrations, j’essaie d’attirer l’attention sur des animaux qui existaient autrefois et sur ceux qui pourraient bientôt disparaître.

De plus, je me décrirais comme un explorateur, toujours dans la nature avec un papier et crayon en main à la recherche de nouveaux designs d’animaux.

T’étais un enfant qui peignait sur tous les murs sans jamais poser le stylo ou bien le dessin est venu plus tard ?

Pendant mon enfance, ce ne sont pas les murs mais les placards qui faisaient office de papier pour mes étranges dessins au crayon. Quand j’étais à l’école, c’était sur les cahiers de mes camarades de classe que je griffonnais, beaucoup de caricatures de mes professeurs. Mais ce n’est que pendant mes études que j’ai appris ce qu’est une illustration et que j’ai développé mon propre style.

Pourquoi as-tu voulu vendre tes illustrations sur des vêtements, accessoires et as-tu choisi Spreadshirt ?

J’ai toujours aimé l’idée de voir un jour un inconnu se promener avec mon design sur son t-shirt. Quand mes amis m’ont parlé de Spreadshirt, j’ai essayé et j’ai réalisé à quel point il est facile de mettre en vente un design sur votre plateforme.

Des remarques quelconques sur Spreadshirt, ses fonctionnalités ? Qu’est-ce qui te plaît en particulier ?

J’adore la fonctionnalité modèles de produits ! Ça me fait gagner beaucoup de temps. Je suis également ultra-satisfait de la clarté et de la convivialité de l’interface utilisateur. Pour la galerie, j’aimerais avoir plus de liberté, la possibilité de disposer moi-même mes designs et de gérer leur ordre.

Merci pour ces remarques ! Je vais faire monter l’info. Tu as un incroyable sens de l’humour. Que fais-tu quand tu te retrouves devant une feuille blanche ou ton écran sans savoir quoi dessiner ?

Il suffit de gribouiller avec légèreté et sans but précis. Si cela ne m’aide pas, je change d’environnement, je sors prendre l’air ou je vais dans un café pour y puiser de nouvelles idées. Ensuite, tout revient à la normale.

Tu sembles avoir beaucoup de projets différents ! Comment t’organises-tu ?

Pour de nombreux projets, je planifie un jour fixe par semaine afin de pouvoir m’y consacrer entièrement. Je m’en sors aussi très bien avec les to-do-list et me fixe des objectifs quotidiens, hebdomadaires et mensuels.

Quand un illustrateur veut optimiser un design de sa galerie, à quoi doit-il faire attention ?

Le design doit être proprement détouré. Je conseille de placer le design sur un arrière-plan de couleur contrastée. Pour toutes les autres exigences techniques, le guide sur votre site Internet est une excellente source d’infos.

Lequel des designs de ta galerie bénéficie d’une grande popularité ? Sais-tu pourquoi ?

Les burgers « Bitter Sweet Unicorn », « The Island Burger » et « Summertime » profitent d’un bon accueil jusqu’à présent. Je pense que cela a quelque chose à voir avec le goût. Il est certain que la mode du hamburger y joue certainement un rôle.

Les nouveaux t-shirts avec des designs animaliers comme le kiwi ou le dodo sont également appréciés. J’en suis très heureux et cela me motive à continuer à travailler dans cette direction.

Nous adorons tes posters de recettes ! Le prochain est prévu pour quand ?

Merci. J’ai en effet déjà créé quelques croquis et je vais certainement bientôt mettre de nouvelles recettes en vente. Par exemple, le « Black Bean Burger » mentionné tout à l’heure en fait partie.

Connais-tu ta clientèle cible ? Quand tu imagines un client, comment te l’imagines-tu ?

Je pense à deux clientèles cibles différentes. Les recettes et burgers sont plus susceptibles de plaire aux jeunes ou aux jeunes familles qui aiment cuisiner et qui ont envie d’essayer de nouvelles recettes.

Les designs animaliers sont appréciés par les gens qui ont un lien affectif avec les animaux.

Il y a deux ans sur une exposition, une géologue a aimé mon design. Elle était l’une des rares à avoir reconnu l’oiseau africain Abu Markub. Enthousiasmée par cet oiseau rare, elle a acheté une reproduction du design. J’imagine que la clientèle cible aime la diversité du monde animal avec le même enthousiasme.

Aurais-tu trois conseils à donner aux créateurs qui veulent ouvrir leur propre galerie Spreadshirt ?

– Sur certaines couleurs de t-shirts, les designs ne vont pas du tout. Désactivez ces couleurs !

– Il faut tester l’impression des designs, leur taille et l’aspect du tissu. Commandez un t-shirt avec votre design comme échantillon.

– Il peut s’écouler un certain temps avant de vendre vos premiers designs. Utilisez les réseaux sociaux pour faire la pub de vos créations. Vous montrez ainsi que vous êtes à 100 % derrière vos designs.

Merci Matthias. Nous avons hâte découvrir tes prochaines créations aussi bien animalières que culinaires ! Très bonne continuation.

Retrouvez Matthias sur Instagram, Facebook, son site web et bien sûr dans sa galerie !

Laisser un commentaire


*

J'accepte