Menu

Spreadshirt Select – Le designer du mois: Schwuptiwup

Spreadshirt Select – Le designer du mois: Schwuptiwup

Chaque jour, Christina élabore de nouvelles idées de design. Comme son nom d’artiste l’indique, Schwuptiwup (onomatopée allemande qui veut dire « rapide »), elle a mis plus de 200 designs en vente en quelques mois seulement. De quoi démarrer sur les chapeaux de roues.

Salut Christina ! Qu’est-ce qui t’a amené à proposer des designs sur Spreadshirt?

J’ai un compte Spreadshirt depuis 2011 en tant que cliente. A la base, nous voulions seulement personnaliser un t-shirt cool pour l’anniversaire d’un pote. Après ça, je me suis demandé pendant longtemps si je ne pouvais pas aussi créer des designs pour t-shirts. Mais je n’étais pas sûre de moi et de tout ce qui fallait prendre en compte. C’est un collègue qui m’a réellement mis sur la piste. Il m’a raconté avoir ouvert une boutique sur Spreadshirt et que c’était super simple. Alors à mon tour, j’ai ouvert une boutique et j’ai commencé à proposer des designs sur le Marketplace. En novembre 2016, j’ai vendu mon premier design.

Quel était ton premier design pour t-shirt ? Quel est son histoire?

C’était le design avec le message « Don’t be different, be yourself ». Une belle devise. Tout le monde veut être différent et sortir du lot. Je pense plutôt que chacun a quelque chose de spécial. On ne devrait pas jouer un rôle mais plutôt s’accepter tel qu’on est et aimer qui on est. Sinon on risque de remarquer tôt ou tard qu’on ne se connaît pas soi-même.

Que fais-tu en tant que conceptrice d’emballages?

Je travaille dans une agence qui crée des designs de packaging pour différents clients. En fonction du client, les emballages vont être retravaillés, des adaptations créées ou de nouveaux concepts développés. Je travaille avec Photoshop, Illustrator et InDesign et je dois créer des concepts et des designs.

Comment trouves-tu de nouvelles idées de design pour tes t-shirts ?

Ça dépend. Parfois je projette de dessiner quelque chose sur un thème particulier, parce que je pense que le rendu sera intéressant ou que le thème est à la mode. Parfois, je chope une idée je ne sais où que je veux améliorer ou remanier. Mais mes designs voient aussi le jour à partir d’un croquis que je trouve réussi et que je numérise. Avec mon collègue, on échange souvent nos avis. J’aime bien découvrir ses nouvelles idées. Parfois on aime bien partir de la même idée, car on sait que nos designs une fois terminés n’auront pas du tout le même rendu. Le client choisira son préféré.

Comment passes-tu d’un dessin à main levée au design ?

Après avoir dessiné, je numérise le dessin et le convertis presque toujours en graphique vectoriel. J’ai souvent vu des designs qui me plaisaient mais pas dans la couleur proposée. C’est pour ça que je crée des designs dont les clients peuvent choisir eux-mêmes la couleur.

Pour promouvoir tes designs sur le Marketplace, que fais-tu de spécial ?

En fait, je fais surtout de la pub pour ma boutique. Grâce à ça, les designs du Marketplace sont quand même mis en avant car je mets en vente tous les designs aussi bien sur le Marketplace qu’en boutique. Je viens seulement de débuter avec Facebook et j’ai créé une page perso et j’ai aussi découvert Instagram.

Quel canal préfères-tu utiliser ?

Je préfère Instagram à Facebook. J’ai même récemment découvert un de mes designs. La doubleuse Susanne Geier (elle prête p. ex. sa voix à Cece dans « New girls ») a récemment publié une photo de son nouveau t-shirt avec l’un de mes designs et elle a ajouté le hashtag avec mon nom. J’étais super contente.

Quels designs plaisent le plus à tes clients ?

Ma meilleure vente est « Hurra, ach doch nicht » (Hourra, ah finalement non). Il a eu beaucoup de succès quand il a été sélectionné pour le T-shirt de la semaine. D’autres designs plaisent aussi beaucoup sans pour autant avoir fait partie des T-shirts de la semaine.

Quels conseils donnerais-tu à une nouvelle recrue attendant sa première vente sur le Marketplace ?

Je recommanderais aux nouveaux de ne pas être trop critiques envers eux-mêmes. Leurs designs ne doivent pas plaire à tout le monde. En plus, on ne sait jamais vraiment trop pourquoi un design se vend et pas un autre. Je fais seulement ce qui me plaît. On ne doit pas baisser les bras d’entrée de jeu si on ne vend rien tout de suite. Mais c’est important d’ajouter des mots-clés adéquats aux designs pour qu’ils soient trouvés facilement.

Merci Christina pour cette interview !

Retrouvez Schwuptiwup sur Facebook, Instagram, sur le Marketplace ou dans sa boutique.

Laisser un commentaire