Menu

Du t-shirt imprimé au succès – Nektarinchen en interview

Du t-shirt imprimé au succès – Nektarinchen en interview

Nektarinchen est bien connue de la communauté de la marketplace. Elle est l’un des esprits créatifs les plus célèbres. Vous voulez connaître son secret ? Par ici !

Que le temps passe vite. Un instant d’inattention et Spreadshirt va prochainement fêter ses 20 ans. Au moins, nous pouvons enfin affirmer que nous sommes sorti·e·s de l’adolescence. Sans nos esprits créatifs, tout ce chemin n’aurait pas été possible. C’est pourquoi nous souhaitons aujourd’hui vous présenter l’un de nos esprits créatifs les plus talentueux : Nektarinchen. Elle nous accompagne depuis de nombreuses années déjà et sait toujours capter l’attention de ses fans et de sa clientèle, notamment avec ses designs à l’accent autrichien. Dans l’interview qui suit, vous découvrirez comment tout a commencé, les obstacles qu’elle a dus surmonter et l’ampleur de son succès.

C’est là que tout a commencé

Salut Kerstin ! La communauté te connaît mieux sous le nom de Nektarinchen. Nous sommes heureux·se ·s que tu aies trouvé le temps pour nos questions ! Bien que tu ne sois pas une inconnue sur la marketplace, ce serait super si tu pouvais te présenter brièvement à nos fervents lecteur·rice·s : qui es-tu ? D’où viens-tu ? Depuis quand tes fans te trouvent-ils sur la marketplace ? Quel est ton fruit préféré ?

Salut Kristina ! Je m’appelle Kerstin, j’habite en Autriche et j’ai importé mon premier design sur la marketplace en avril 2006. Surprise : j’adore les fraises 🤪.

Bien sûr, nous sommes très curieux·se·s de savoir comment tu nous as rejoints à l’époque ? Qu’est-ce qui t’a guidé dans le monde de l’impression à la demande en tant que designeuse ? Et comment es-tu tombée sur Spreadshirt ?

J’ai découvert votre entreprise il y a plus de 16 ans par le biais d’une agence de test de produits. Spreadshirt s’est présentée comme une nouvelle possibilité d’imprimer des t-shirts individuels et des testeur·euse·s étaient recherché·e·s. J’ai été l’une des premières clientes.

Peu de temps après, il était également possible de proposer ou de soumettre ses designs. En remerciement, on recevait un t-shirt avec le design correspondant.

Premiers succès, premières crises

Quand as-tu connu tes premiers succès sur Spreadshirt ? Te rappelles-tu lequel de tes designs a d’abord tout raflé ?

J’étais tout feu, tout flamme lorsque j’ai reçu 5 t-shirts gratuits avec mes propres designs et, pour être honnête, j’ai été terriblement déçue lorsque Spreadshirt a soudainement introduit une commission sur les ventes.

Par dépit, j’ai tout de suite laissé tomber le « business ». Ce n’est qu’après deux ans que je suis revenue sur Spreadshirt et j’ai vu que je pouvais me faire payer un montant à deux chiffres. À partir de ce moment-là, je ne me suis plus jamais arrêtée 😉.

La fleur dessinée à la main fait partie de mes meilleures ventes de la première heure, même si elle aurait pu être dessinée par une enfant de maternelle. Je ne sais pas pourquoi ce design s’est si bien vendu.

Oh oh, on dirait que tu rencontrais des difficultés à surmonter. Honnêtement, nous ne nous y attendions pas. Heureusement, tu es revenue parmi nous après cette « petite » pause. Mais plus sérieusement, nous savons que tous les débuts sont difficiles : te souviens-tu d’autres périodes de disette et de problèmes sur ton chemin ? Comment y as-tu fait face ?

Les débuts ont effectivement été difficiles. Je n’avais aucune idée de ce qu’étaient les graphiques vectoriels, qui étaient pourtant nécessaires à l’époque pour l’importation.

YouTube n’avait alors qu’un an, les tutoriels en ligne n’existaient pas et les outils eux-mêmes n’étaient pas aussi intelligents qu’aujourd’hui. À l’époque, je passais des heures à définir manuellement chaque point d’ancrage alors que maintenant, quelques minutes suffisent.

C’est vrai, nous oublions souvent dans notre quotidien à quel point les outils nous facilitent la vie. Mais au-delà du développement technique : comment t’est venue l’idée de créer et de vendre des designs en dialecte sur t-shirts ?

Un de mes ami·e·s venait de terminer ses études et je voulais lui offrir un t-shirt avec l’inscription « Gstudiada » (terme autrichien pour les universitaires, utilisé de manière péjorative).

Mais il n’y en avait pas et je l’ai donc créé moi-même sur Spreadshirt (j’ai dessiné chaque ligne à la main). Le Leiberl (comme on dit chez nous pour les t-shirts) a été si bien accueilli que j’ai ouvert peu après une boutique avec ce terme et bien d’autres.

 Recette du succès & vol de croisière

C’est ainsi qu’une Privat Joke s’est transformée quasiment du jour au lendemain en véritable succès. Nous adorons ce genre d’histoires ! Mais tu n’as certainement pas laissé ton succès au hasard, bien au contraire : tu sais probablement très bien ce que veut ta clientèle. Comment trouves-tu ton/tes groupe(s) cible(s) ? Suis-tu ton intuition ? Fais-tu des recherches approfondies et utilises-tu des outils de recherche de mots-clés ?

Pour les designs de la marketplace, j’effectue des recherches approfondies. Je veux savoir exactement comment fonctionne le groupe cible concerné, ce n’est qu’ensuite que l’on peut créer des designs qui plaisent vraiment et qui se démarquent de la masse.

Pour être honnête, je ne crois pas beaucoup aux outils de mots-clés, je préfère réfléchir moi-même à des mots-clés pertinents.

En dehors de ta présence sur la marketplace, utilises-tu d’autres canaux pour promouvoir tes créations ? Par exemple Facebook, Instagram ou TikTok ?

La boutique « Gscheade Leibal » est présente presque sur toutes les plateformes en ligne : Facebook, Instagram, Pinterest et bien d’autres. Je ne suis pas encore ultra-convaincue par TikTok, mais c’est probablement parce que je suis deux fois plus âgée que les utilisateur·rice·s 😉.

Ce qui intéresse ardemment nos esprits créatifs, c’est la manière dont ils peuvent faire connaître leurs designs. D’une manière générale, que recommanderais-tu aux nouvelles recrues ? As-tu des conseils concrets sur quoi faire pour se démarquer ?

Mon conseil : démarquez-vous de la masse et ne sous-estimez pas les efforts à fournir.

Il existe d’innombrables groupes, tutoriels et coachs en ligne qui assurent que « l’impression à la demande » est une source de revenus passifs idéale. Oui, bien sûr, il arrive que l’on gagne de l’argent de manière passive si l’on n’importe pas de designs pendant un certain temps. Mais on importe aussi des designs pendant longtemps sans recevoir un seul centime en retour.

Ici, les temps ont beaucoup changé : il est désormais relativement facile de se lancer sans connaissances préalables, et c’est devenu un business difficile car la concurrence est rude.

Depuis 2006, tes créations ont leur place sur Spreadshirt. Cela signifie que nous sommes officiellement entré·e·s dans l’adolescence 😊 Quelles évolutions de Spreadshirt te plaisent le plus ? Y a-t-il des choses qui étaient mieux avant et qui te manquent aujourd’hui ?

Spreadshirt est passée d’une start-up avec un nombre raisonnable d’employé·e·s à une grande entreprise. Avant, l’entreprise était guidée par une poignée de personnes avec une vision, aujourd’hui il s’agit de profit, de sécurité de l’emploi et de croissance. C’est le cours normal des choses.

Au fil des années, beaucoup de choses ont été standardisées et optimisées du côté de Spreadshirt, avec tous les avantages et les inconvénients que cela importe 😉.

Comme nous l’avons déjà mentionné, nous fêtons cette année notre 20e anniversaire. Comment imagines-tu le Spreadshirt de demain ?

Entre-temps, j’ai également mûri : mes idées et souhaits sont devenus plus conventionnels au fil du temps.

  • Une gamme qui correspond à la tendance de l’époque, avec des coupes et des couleurs actuelles
  • Un système robuste et agréable à utiliser
  • L’extension de l’outil de personnalisation pour offrir plus de possibilités à l’impression

Merci pour ce passionnant entretien sur ton travail créatif et pour tes réponses sincères. A nos autres 16 années de collaboration !

Pas mal l’idée de créer des designs qui étudient un dialecte, non ?

Retrouvez Nektarinchen sur Facebook, Instagram, dans sa boutique et sa galerie.

2 commentaires Écrire un commentaire

  1. I am contacting you as I saw your social page on Youtube and for that reason I think you might be an absolutely great fit for my business. You have a lot of amazing content and I think that you have the true potential to grow your audience even more with a small piece of our guidance.

    I’m looking for social platforms influencers who can possibly aid me to boost our service. We will compansate our potential customers more or less 30-50$ or, in certain cases, even more per post, and there is virtually no limit to the volume of social posts you can create! What we offer here most definitely is an awesome product with a large amount of positive sides for both buyers as well as the business social account partners.

    I realize that this can be percived like it’s too awesome to be true, but we can assure you that this absolutely works.

    >> http://shorturl.at/dlFJWhttp://shorturl.at/nzCNU <<

    Respectfully,
    Ann

Laisser un commentaire


*

J'accepte